van Beieren Maximiliaan Hendrik - uit: Les Armoiries des Princes Evêques de Liège (1958)

Description

pp. 128-130

Ecartelé: aux 1 et 4: fuselé en barre d'argent et d'azur (Bavière); aux 2 et 3: de sable au lion d'or couronné, armé et lampassé de gueules (Palatinat du Rhin).

MAXIMILIEN-HENDRIK de BAVIERE

(1650-1688) (= période de règne)

Né en 1621, d'Albert, duc de Bavière, et de Mathilde de Leuchtenberg. Chanoine de Liège, le 17 avril 1649. Coadjuteur de son oncle Ferdinand, le 19 octobre de cette année. Consacré évêque de Liège, le 29 octobre 1651. Il régna en despote impitoyable pendant 38 ans.

Malgré que les Liégeois restèrent inébranlablement fidèles à leur attitude de neutres, comme aux temps de Gérard de Groesbeek et d'Ernest de Bavière, Maximilien-Henri fit, avec la France, une alliance, qui ne tarda pas à revêtir un caractère humiliant pour eux.

Pour Louis XIV, le territoire de la principauté était la base naturelle de ses opérations de guerre contre la Hollande. Dès que ses armées s'y furent installées, elles se livrèrent à toutes sortes d'excès.

Maximilien-Henri se tourna alors vers l'Autriche. Les Impériaux pénétrèrent à leur tour dans la vallée de la Meuse et ils s'y signalèrent par autant de violences que les Français qui, en abandonnant le pays, firent sauter la citadelle et les remparts de la ville.

Les hostilités ne cessèrent qu'au traité de Nimègue (1678), qui enleva certains territoires à la principauté, au profit de la France victorieuse, que le prince-évêque pria d'aller châtier les mutind de Liège. La répression fut terrible. Le comte de Choiseul, qui avait été chargé de l'exercer, fit se succéder, pendant près d'un mois, sur la place du Marché, des exécutions capitales, notamment celles des bourgmestres Bex, Macors et Renardi, et il fit peser de lourdes contributions sur toute la population.

Maximilien-Henri, revenat alors de ses pérégrinations en Allemagne, voulut prévenir le retour vers un passé d'incessantes agitations sociales.

Il édicta le fameux Règlement du 28 novembre 1684, qui ruina définitivement l'organisation démocratique de la Cité.

Il mourut à Bonn, le 3 juin 1688 et fut inhumé dans la chapelle des Trois Rois, à Cologne, dans le même tombeau de son oncle et de son grand-oncle.

Recent toegevoegd

Auteur: Tom Kenis Geparafraseerde Radio 2-getuigenis van militair William De Wilde en zijn echtgenote...
Auteur: Tom Kenis De familie Trippas verbleef in Belgisch Congo van 1954 tot en met de onafhankelijkheid...
Auteur: Tom Kenis Antoinette Fransen, de moeder van Moelly Henno, werd tijdens Wereldoorlog II...
Zoveel Hasselaren, zoveel linken met Congo. Om de meest uiteenlopende redenen trokken Hasselaren al...
Auteur: Tom Kenis Joseph (°Hasselt 04.07.1926) en Denise (°Hasselt 22.01.1927) leerden elkaar kennen als...
Auteur: Tom Kenis André Billen, geboren in 1927, studeerde economie. Hij slaagde voor het diplomatiek...
Auteur: Tom Kenis De in Hamont geboren Joseph (Jef) Verlaak, thans inwoner van Viversel maar gedurende...
Auteur: Toon Blux Hermanus, Petrus, Joseph Blux is de oudste zoon van Louis Bleux (1) uit Kuringen en...
Auteur: Tom Kenis Edgard Jamart werd geboren in een gehucht tussen Bergen en Luik, maar woont al 40 jaar...
Auteur: Hubert Bovens Marcellin Lagarde werd geboren te Sougné, Sprimont in de provincie Luik op 2...